RCIS

Même si les systèmes intégrés permettent d'atteindre des performances très élevées, dans le cas de systèmes interfacés avec l'environnement physique (mécanique, biochimique, électrique,…), ces performances seront limitées par l'influence de l'interface sur le système. L'objectif général du groupe RCIS (Resilient Cyber-physical Integrated Systems) est de proposer des solutions à l'interface avec le monde naturel qui permettent au circuit intégré d'être résiliant aux agressions de cet environnement ou d'utiliser le circuit intégré pour rendre un système complet résiliant. Bien que les axes de recherche soient très liés aux applications ciblées nous développons des méthodologies en grande partie génériques.

Visuel RCIS

Convertisseus A/N autocalibrés

Les convertisseurs sont par définition des éléments d'interface avec l'environnement naturel qui est "analogique". Assurer leur robustesse et leur fiabilité est donc essentiel. Pour y parvenir, nous avons développé une méthode d’auto-calibration permettant au circuit de corriger ses propres caractéristiques en fonction de l'environnement de l'application. La mesure embarquée des performances associée à une méthode de calibration dite à base de table de correction [00506494 ; KFtim11], permet la mise en œuvre de l’auto-calibration in-situ. Lors d’un temps mort, il est possible de lancer la procédure qui sera adaptée aux conditions d’utilisation, (fréquence d’échantillonnage, domaine fréquentiel échantillonné, température), permettant ainsi de relâcher les contraintes sur la phase de conception [00494424 ; BAims3tw10]. 

Système NFC Auto-adaptif NFC

Les applications NFC (Near Field Communication) consistent à faire communiquer deux dispositifs par l'intermédiaire d'un couplage inductif à faible distance. Pour cette technologie, qui connaît un essor très important depuis quelques années, le contexte de champ proche permet une identification sécurisée utile pour un grand nombre d'applications (paiement sans contact, carte d'accès, initiation d'association,…), mais le fait que la qualité de la communication dépend du couplage des deux dispositifs (distance, orientation et type d'antenne) est une vraie problématique. Dans ce contexte, au sein du projet ANR SACSO, nous avons développé une méthodologie basée sur un modèle analytique de l'antenne de l'émetteur qui en fonction du contexte de l'application et de la communication permet au circuit NFC d'adapter ces caractéristiques pour communication optimale (en termes d"énergie fournie ou de débit par exemple) [00839190;DCnewcas13].

Dispositif d'aide au dépistage du Glaucome

Les systèmes embarqués pour la santé à l'interface avec le vivant ont des performances clairement limitées par l'influence de l'interface (bioélectrique par exemple). Les défis de tels circuits ne sont pas les performances intrinsèques du circuit (fréquences, résolutions…) mais son habilité à composer avec les particularités de l'interface et sa robustesse par rapport à l'influence du milieu.

Un des exemples d'applications envisagée concerne le Glaucome. Cette pathologie est selon l'OMS la deuxième cause de cécité dans le monde, le nombre de personnes atteintes étant estimé entre 60 et 90 millions. Une des problématiques principales est le dépistage et le suivi de cette pathologie. Ce sujet a été traité dans le cadre du projet ANR MATEO. Le projet a donné naissance à un dispositif portatif de mesure continue de Pression Intraoculaire (PIO) [ 00808458;LRwcb10]. Il s'agit du seul dispositif au monde basé sur un capteur passif permettant de suivre le rythme nycthéméral de la PIO, critère indispensable à l'étude de l'apparition du glaucome et de son évolution. Les résultats de ces travaux ont permis de soutenir la création et le développement de la société Ophtimalia.

Systèmes auto-adaptatifs pour applications médicales

D'un point de vue plus général, les systèmes embarqués pour la santé ont en commun de présenter une interaction spécifique avec leur environnement : à bas niveau avec l'interface électro-bio-mécanique et à haut niveau avec le patient et son milieu. À ce titre, il est essentiel que ces systèmes possèdent des capacités particulières d'auto-adaptabilité de façon à prendre en compte l'environnement final (p. ex. anatomie et physiologie propre à chaque patient) et son évolution (vieillissement, fibrose…). Nous avons donc initié un projet ANR (projet SACSO) dédié à cette problématique. Nous avons ainsi pu mettre en avant une stratégie générale, déclinée en solutions dédiées aux deux développements applicatifs du groupe [00839190;DCnewcas13].

Projets de recherche financés

NOM DU PROJET FINANCEMENT
Projet ANR SACSO
 "Solutions for the self Adaptation of Communicating Systems in Operation"
2012-2015
Logo ANR
Projet européen ENIAC ELESIS
« ELESIS, European Library-based flow of embedded Silicon test Instruments"
2012-2015
Logo projet européen ENIAC
Projet ANR MATEO
”Mesure Adaptative de la Tension Oculaire"
2008-2012
Logo ANR

Retour vers la page du Département de Microélectronique

Dernière mise à jour le 03/02/2015